Friday, March 28, 2008

PAF!?!

Dans quelques jours sort le tome 2 de la Vie de Pahé. Dans ce nouvel opus intitulé PANAME, il nous raconte ses mésaventures avec les forces de l'ordre. Comme je commence à bien connaître le loustic, j'ai imaginé que certains détails étaient quelques peu exagérés. Or à notre descente d'avion, nous devions nous rendre dans un autre terminal pour attraper le vol de Genève. Sauf qu'entre les 2 terminaux, il y a le contrôle de la PAF (Police Aux Frontières). Sauf que pour Roissy, un mininuscule aéroport, vous en conviendrez, il y a seulement 4 policiers pour les contrôles. 2 pour ceux de la communauté européenne et 2 pour le reste du monde. Il y avait un monde hallucinant! Si nous faisions la queue, j'étais sûr de louper notre vol qui décollait dans 20 minutes. Du coup je négocie avec une personne de l'aéroport pour passer par la droite. Elle accepte après 2 tentatives et un petit haussement de ma voix sur le fait qu'ils pouvaient mettre un peu plus de policier!!! J'invite Pahé à me précéder! Il tend son passeport au monsieur de la PAF, qui lui demande de mettre son index sur le scanner pour la biométrie. Quand le policier lui rend son passeport, Pahé s'en empare rapidement car il nous sait très pressé. Du coup, le policier lui balance: "Vous avez un problème, Monsieur?" Pahé un peu surpris revient sur ses pas et lui demande poliment le sens de sa question. "Je trouve que vous avez pris votre passeport un peu trop rapidement à mon goût!" précise le policier. "Et comment j'aurai dû le prendre? en chantant? en dansant? Lalatralalatralala" Pahé se met à chanter en dansant, moi je me dit: ça y est on est foutu! Le policier se sentant un peu ridicule lui retorqua: "Et pourquoi pas!" Et là ce provocateur de gabonais s'arrête de chanter, regarde le policier et lui dit:"Monsieur! votre montre, là, elle est fausse!" Puré, la tête du policier! Là, je me suis dit: ça y est on est mort! Sauf que le gars a été tellement surpris et occupé à regarder sa montre qu'il n'a même pas vu que Pahé était parti. Du coup, je me suis dépêché de donner mon passeport, mais le flic l'a regardé du coin de l'œil, il était préoccupé de présenter sa montre à son collègue en répétant: "Elle est en plastique, comment elle pourrait être fausse?!" Moi je pensais qu'à une chose: PAF dans ta gueule, non mais oh!!!

2 comments:

Nicolas said...

excellente cette anecdote, ça mériterait d'être dessiné ^^

Edward said...

Content de passer un peu de temps de lecture avec ton blog... c'est marrant, les aventures d'editeur.